le 17/08/14: JOJ FABULEUSE EMILIE QUI DECROCHE LE BRONZE

Joj medailleEmilie décroche la médaille de bronze aux Jeux Olympiques de la Jeunesse !!! Elle qui révait d'un top 10, réussit l'exploit d'un podium et par la même occasion ouvre le compteur des médailles de l'équipe de France!
Soyez attentifs aux infos télé !

A Emilie :
Nous sommes tous très fiers de toi Emilie, encore une fois tu prouves que tu es une battante !
Bravo, savoure bien tous les moments qui t'attendent et rentre avec pleins de souvenirs à nous raconter!

Nous te souhaitons bonne chance pour les relais (Emilie fera partie de l'équipe Européenne n°1)

Pour nous, pas de live vidéo, mais quel bonheur de t'entendre à l'arrivée via le tel d'Eric!
PS: merci le coach pour le live et le résumé de la course si dessous!!!

QUELLE EMOTION, QUELLE JOIE, QUELLE RECOMPENSE !!!!!!!!! Emilie MORIER Médaille de bronze, on en avait révé, elle l'a fait !
Voici le récit de cette folle matinée:
Joj natLevé 5h (pour un départ 9h), derniers préparatifs pour pt dej à 6h (perso, je ne suis pas rassuré du tout car la tenue d'Emilie, dixit un des cadres du staff français n'est pas conforme en raison de la marque adidas qui apparaît. J'avais, la veille passé 2h à barioler au marqueur les 3 bandes pour les faire disparaître. Au final, au cheking tenue, on nous annonce que cela ne posait pas de souci .. ouf !).
Arrivée 1h30 avant le départ sur place pour echauff classiques: vélo, CAP puis NAt dans le créneau horaire imparti.
Ensuite, les filles sont appelées dans l'ordre de leur N°, Emilie a le 19).
Départ natation du ponton, Emilie applique à la lettre tout ce dont nous avons parlé en amont, super départ, elle se situe en toute première ligne au bout de 100m, ensuite, elle rétrograde mais "sort" une super natation par rapport à son niveau de nage, et par rapport à la concurrence: un peu plus de 20'' (Au lieu de 40/50'' habituelle sur les courses nationales ou internationales). C'est de bonne augure.
Sur le début de la partie cycliste, un groupe de 7 jeunes filles se détache avec plus de 20'' d'avance au bout de 5km sur le 2ème groupe composé de 6 unités dans lequel figure Emilie. Je crains à cet instant que l'écart ne se creuse et que les Joj nat 2premières places deviennent hors de portée. A l'amorce du dernier tour, l'écart a fondu et la jonction s'opère à 5k de la fin du vélo. Emilie du coup reste en course pour la médaille. L'australienne vainqueur (et favorite) du jour en profite pour prendre la fuite toute seule et poser le vélo avec environ 20'' d'avance. Lors de la 2ème transition, Emilie pose le vélo environ en 9ème position du groupe de 12, mais par le biais d'un rapide départ remonte en 5ème position au bout de 200 m en sortie de parc. A l'issu de la 1ere boucle pédestre, Emilie est remontée 3ème, à 30m de l'américaine, l'australienne, quant à elle étant hors de portée. Tout reste possible pour la médaille argentée, mais l'américaine ne lâchera rien, accentuant même légèrement son écart sur notre "mimi" nationale qui est aux anges, qui peine à courir les derniers 200M tant l'émotion est immense.
La ligne franchi, grâce à une accréditation spéciale (merci à Tony Estanguet, notre chef de mission venue voir la course), je tombe dans les bras d'Emilie, une moment d'une intensité émotionnelle rare, accentué par la phrase que me lâche Emilie : "cela clôture bien notre histoire !" (en effet, après toutes ces années, Emilie va rejoindre à la rentrée le pôle France de Montpellier, je n'aurai donc plus Emilie à l'entraînement).
Suit une belle cérémonie elle aussi remplie d'émotions et un protocole très bien ficelé par l'organisation, parfaite, comme tout le reste.
Joj 1Commence dès lors un long moment de sollicitation intense des photographes, médias en tout genre, une vraie marée humaine, mais c'est sans commune mesure avec la suite: sur les 300 m qui nous sépare de l'aire de départ des bus pour retourner au V.O., impossible de faire 1m sans être stoppé par les locaux venus en masse qui veulent tous un cliché avec la championne, c'est à la limite du supportable tant la foule est dense. Emilie se prête au jeu durant 30 longues minutes, jusqu'à ce que l'arrivée du bus ne nous libère !
Matinée au top donc, et, cerise sur le gâteau, Emilie est première européenne, devant une allemande. Il y a jeudi une compétition en relais inter-continentale ( l'équipe 1 europe constituée des 2 premières filles européenne + 2 premiers garçons européen). Nous attendons avec impatience le résultat des garçons demain, mais pour le monde l'Europ est la mieux placée pour aller chercher la médaille d'or.
A bientôt pour de nouvelles aventures, et un grand merci à tous ceux qui ont soutenue Emilie, L'ensemble du staff français mais aussi les athlètes du Tricastin qui ont fait nuit blanche pour se réunir dans une salle pour suivre l'aventure.

Allbum photos

Résumé en vidéo

Resultats

FFTRi avec l'interview d'Emilie